Confessions & Tribulations

Mon rapport à l’alimentation – Partie 2/2

Bienvenue dans cette 2ème partie de l’article concernant mon rapport à l’alimentation. Pour voir la 1ère partie, RDV ici !

 

– Le système digestif

Au-delà des aliments, il y a aussi des points au niveau de la digestion auxquelles je fais attention maintenant.

. En cas de douleur ou digestion difficile, je me masse le ventre (dans le sens des aiguilles d’une montre et doucement, pourquoi pas avec l’aide d’une balle de tennis).

. J’ai appris à mâcher ! On ne se rend pas compte à quel point la salve est un facteur important sur la digestion. Tant pour signaler au corps la satiété que pour pré-digérer les aliments.

. Je mange, idéalement, dans un espace physique et mental propice à la détente ! Et assise ! J’évite de me lever immédiatement après avoir fini mon assiette. Votre mental a fini de manger, mais votre système digestif est en train de digérer…

. Pour aider à la digestion j’ai pris l’habitude de boire une infusion après le repas, surtout le soir (ou un thé mais j’évite de boire du thé tous les jours)

. J’exprime de la gratitude face au plat que j’ai. Tout le monde sur cette planète ne mange pas à sa faim, je me rappelle souvent que nos besoins les plus primaires ne sont pas accessibles à tous.

. La respiration, dans le cadre de ma routine matinale (voir l’article à ce sujet ici), j’ai intégré des exercices de respiration avec mon coach (Voir le site de Sam ici). Et c’est après des semaines de pratique que j’ai constaté un changement énorme sur mon rapport à l’alimentation. D’abord sur mon hyperphagie, je n’ai plus ce besoin irrépressible de me jeter sur du sucre en fin de repas. Mon plat principal me suffit. Et ma digestion en est facilité.

 

– Ecouter mon corps et mes émotions

Dis-moi où tu as mal, je te dirais pourquoi

Il y a pleins de livres et Dictionnaires “décodeurs” de maladies. Ils m’ont été utiles pour voir à quel niveau j’étais émotionnellement impactée par mes allergies. Ces dernières s’exprimant par de l’eczéma. Cette maladie est directement reliée au monde extérieur, et les agressions ‘RESSENTIES‘ par la personne.
L’eczéma : Le conflit biologique de la peau est un conflit de séparation. La peau présente une surface de contact plus grande qu’en temps normal : cette augmentation de surface permet de solutionner un conflit de séparation. C’est une sorte de désaccord avec son mon extérieur.

 

L’expérience des autres

– La maladie

J’ai connu une personne malade et pendant un moment, les médecins lui ont recommandé de manger, principalement des céréales et de farines, pour colmater les parois intestinales fragilisées (sur une courte période). Dans ce cas, je considère qu’il est préférable de favoriser des céréales complètes et des farines sans gluten. Pourtant à écouter les vidéos régénère, faire ceci n’est pas une solution… Bref, les avis divergent énormément… C’est pour cela que le plus important est vraiment d’y aller au ressenti par rapport à votre situation, de consulter un médecin et/ou un spécialiste. Car la médecine moderne est ce qu’elle est, comme tout et tout le monde : avec des qualités & des défauts. A ne pas négliger !

– Être enceinte

J’ai connu des femmes enceintes qui ont très bien vécu leur grossesse en tant que crudivore/vegan, tout en étant suivies de près par les médecins. Et j’ai connu 2 végétariennes à qui on a demandé de consommer de la viande (dont l’une de la viande rouge car elle avait vraiment un problème d’assimilation du fer). Et elles l’ont fait pour le bien de leur bébé alors que ce n’était pas du tout de leur goût de consommer de la chair animale.

Alors apprendre à s’écouter et suivre son cœur, oui! Mais aussi utiliser la raison et avoir la sagesse de faire un choix en conscience. Tout est toujours une question d’équilibre, n’est-ce pas?

– Les cycles

Pour cette partie-là, je voudrais juste vous témoigner de la bienveillance. Personnelle ou envers l’autre. Vous ne savez pas de quoi demain sera ni quels seront vos challenges de vie. Des situations apparaissent et vous font totalement changer de perspective, de besoin… La personne que vous êtes aujourd’hui évoluera demain, et peut-être votre régime alimentaire. Ne vous tapez pas sur les doigts si c’est le cas, adaptez-vous dans le respect et l’amour.

 

Conclusion

– Expérimentez, testez, trouvez ce qui vous fait du bien. Il n’y a pas d’autres règles que les vôtres. 
– Peu importe mon régime alimentaire. Ecoutez votre ressenti et trouvez votre équilibre.
Tout est question de cycle et de rythme, votre régime alimentaire s’adaptera à vous au fur et à mesure de votre évolution. Acceptez cela comme partie de votre expérience, sans vous enfermer dans une case, ni juger l’autre pour ses choix.

Comprenez bien que je vous fais part ici de mon expérience et ma manière de vivre mon rapport à l’alimentation. Ce qui est vrai pour moi ne l’est pas nécessairement pour vous. Et je le respecte ! L’alimentation est un sujet sensible qui fait beaucoup débat, c’est pour cela qu’au-delà de vous énoncer des faits et mon vécu, je ne prends part à aucun style alimentaire qui puisse exister.

 

A bientôt 🙂

 

S’il y a des sujets que vous aimeriez voir sur ce blog, n’hésitez pas à m’en faire part dans les commentaires !

Parce que partager c’est aimer ! Merci de diffuser cet article autour de vous s’il vous a plu. Au plaisir de se retrouver bientôt sur Facebook & Instagram

Mais aussi...

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.